Des petites mains, et un sourire

...

07 juin 2007

Je crois que ça va, en surface, même si dans l'fond en fait, nan. Dans une heure j'serais enfin chez mon kiné, et j'pourrais enfin lui raconter toute ma vie, tous mes ptits soucis du moment, il me fera souffrir, encore et toujours, et il m'appellera encore La lesbosh, parce qu'il sait très bien que ça m'fait rire.

C'est quand la fin d'l'année arrive que j'me rends compte que finalement, tous les petits crétins d'ma classe vont affreusement me manquer. Pas pour leur personnalité, mais parce que j'pourrais plus jamais me moquer de leur incroyable stupidité. Et c'est nul. J'ai des cernes jusqu'au milieu des joues, parce que j'arrive pas à choper Monsieur le sommeil réparateur. J'ai envie de recevoir des mails incroyablement long, remplis de bêtises. Parce que voilà. Mais avant, peut être qu'il faudrait que je me décide à répondre à ceux qui en attendent toujours.

Et puis là, moi j'ai juste envie d'aller voir les gens. Parce qu'ils me manquent déjà.

[Y a une fille au lycée, elle m'admire tellement qu'elle s'habille tout pareil que moi. Petasse.]

Posté par Pimprenaile à 18:06 - Et vlan, dans les dents ! - Permalien [#]

Commentaires

Parce que je serai la seule à lire. Faites vous plaisir.